Canicross Experience | Portrait de canicrosseur : Yoann, Oréo et Lollipop
13100
post-template-default,single,single-post,postid-13100,single-format-standard,mkd-core-1.1,ajax_fade,page_not_loaded,,burst child-child-ver-1.0.0,burst-ver-1.7, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive
 

Portrait de canicrosseur : Yoann, Oréo et Lollipop

Canicrosseur chevronné et accro à ses chiens, Yoann inaugure pour vous la série « Vous avez la parole » sur Canicross Expérience. Découvrez ce portrait de complicité entre ce jeune breton et ses chiens hors-pairs !

 

Parle-nous un peu de toi et de tes chiens…

Je m’appelle Yoann et j’ai 25ans. Je cours avec Oréo, un petit croisé Border Collie de 3 ans qui vient du refuge animalier de Landerneau. Il est très très gentil, très rigolo et c’est pour moi le meilleur des petits chiens de la discipline ! Aujourd’hui, Oréo va courir avec sa maitresse et va également retourner à l’agility. C’est pourquoi, étant tellement attiré par le canicross, nous avons décidé de prendre Lollipop, une Braque de Weimar un peu « folle » mais très pot de colle à la maison et pleine d’amour. Avec elle j’espère améliorer mes résultats.

 

Depuis combien de temps pratiques-tu le canicross ?

Cela fait 2 ans que je fais du canicross en loisir et compétition.

 

Comment et pourquoi en es-tu venu au canicross ?

J’ai appris les bases de la course à pieds entre 16 et 19 ans au club d’athlétisme de Landerneau. Puis, à cause des études et d’un manque de motivation, j’ai dû faire une coupure de 3 ans sans mettre mes chaussures.

Ma femme Cécilia faisait de l’éducation avec Oréo au club CECA de Brest. C’est elle qui m’a fait découvrir le canicross avec le club CECA de Brest et c’est grâce aux chiens que j’ai repris la course à pieds.

 

Te rappelles-tu la 1ère fois « attaché » derrière un chien de course ?

Oui !!! Ce qui est appréciable, c’est l’effort mutuel et la sensation que l’on a d’être tracté par son chien (à condition d’avoir le matériel adapté).

 

Quel est ton meilleur souvenir de course ?

Mon meilleur souvenir est ma première vraie compétition avec Oréo, en 2015, à Plédran. C’est à ce moment là qu’il a pris goût à ce sport.

Lors du départ, il m’ ému à hurler de joie pour vouloir partir !

 

Quel est ton lieu d’entraînement préféré ?

J’aime m’entraîner sur le bord de côte (Finistère nord) et dans les sous-bois vallonnés (La Foret-Landerneau) avec des cours d’eau à proximité.

 

Quelle est ta semaine d’entraînement type ?

Quand j’ai le temps, je cours 3 fois par semaine.

Le mardi avec le chien :

  • soit attaché lors d’une séance d’entrainement avec le club « La Breizh Cani’Tude »
  • soit en libre avec les 2 chiens pour un footing ou la récupération de la course du weekend.

 

Le jeudi pour une séance spécifique de type fractionné

Le dimanche matin :

  • soit en compétition seul ou en canicross
  • soit lors d’un entrainement que j’organise au sein du club, grâce à ma formation BAF 1 (Brevet d’Animateur Fédéral 1er niveau)

 

Que ressens-tu quand tu cours avec ton chien ?

En libre c’est le plaisir de courir ensemble et de se promener en nature. En canicross, c’est la sensation de vitesse (surtout avec Lollipop) qui m’impressionne.

Pourquoi l’harmonie avec ton chien est-elle si importante ?

Pour moi, le respect du chien est primordial afin d’avoir une bonne complicité. Et une bonne harmonie est importante aussi pour progresser au mieux face à l’effort.

 

Pour toi, le canicross c’est…

C’est un sport qui permet d’associer 2 passions : la course à pied et les chiens. C’est un sport pour se défouler, tout en prenant plaisir en famille.

 

Qu’as-tu appris sur toi grâce au canicross ?

Que le canicross n’est pas un sport individuel et qu’avec un chien puissant je repousse mes limites de vitesse.

 

 

Quels bénéfices pour tes chiens et pour votre relation ?

Mes chiens sont heureux d’aller courir et dès qu’ils me voient en tenue de sport, ils sont tout énervés. Le canicross leur apporte une bonne condition physique et ça les défoule aussi. Du coup, ils sont plus calmes le soir après une sortie canicross… C’est très bien pour faire des câlins 😉

 

Quelles difficultés as-tu rencontrées à tes débuts ?

Aucune. J’ai pris le temps de bien mettre les choses en place en libre pour commencer en indiquant les ordres (stop, changement de direction). Par la suite, une fois attaché en canicross, ça allait tout seul.

 

Si tu devais donner un conseil ?

Il faut prendre son temps. D’abord, commencer en libre sur des petites distances, et surtout, veiller à ce que les chiens prennent du plaisir ! Ensuite, répéter les mêmes étapes en traction !

 

Merci Yoann pour ton partage et tes conseils, à très vite sur les parcours et bonne chance pour cette saison avec Lollipop ! Suivez les aventures Yoann, Oréo et Lollipop sur FB @nnaoydu29 !

 

Si vous aussi vous souhaitez prendre la parole, contactez moi sur Facebook, Instagram ou par mail ! 🙂

 

 

David
No Comments

Leave a Comment