Canicross Experience | Les 3 rituels pour un chien au top!
12242
post-template-default,single,single-post,postid-12242,single-format-standard,mkd-core-1.1,ajax_fade,page_not_loaded,,burst child-child-ver-1.0.0,burst-ver-1.7, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

Aujourd’hui je vous propose de mettre en place une routine de canicross qui apporte au chien un cadre et une stabilité dont il a tant besoin pour être à la fois motivé et à votre écoute. Cette routine va aider votre chien à se situer vis à vis de vos demandes, et à comprendre ce qui va se passer. Il sera donc plus calme, plus attentif et vous aurez moins de débordements à gérer.

Le chien a une mémoire et apprend par réflexes et par conditionnement. Ce rituel se sert de cette capacité à mémoriser, afin d’associer chaque étape à un évènement positif et serein pour le chien. Rappelez-vous que ce que nous recherchons c’est un chien calme. Ce rituel passe par des étapes, que je vous détaille ci-dessous.

 

 

1. Échauffement = concentration

 

On l’a vu, il est indispensable d’échauffer son chien (et de s’échauffer aussi) car ça permet de faire la transition entre un état de repos et un état d’effort. Mais, c’est aussi important mentalement car cela permet au chien de se focaliser sur vous et de rentrer petit à petit dans sa concentration.

 

Comment échauffer son chien?

J’ai publié un article qui vous explique en détails  comment bien échauffer son chien en 4 étapes.

 

Pourquoi est-ce si important pour le physique ? 
  • Bénéfices de l’échauffement :
    • Diminue de 50% les risques de blessures et de courbatures
    • Concentre et motive le chien
    • Le prépare à l’effort qui va suivre

 

  • Effets de l’échauffement:
    • Augmente la température du corps et la fréquence cardiaque
    • Diminue le temps de réaction des muscles, donc le chien va plus vite
    • Mentalement le chien gère mieux le stress

 

Pourquoi est-ce important pour le mental ?

C’est l’étape qui permet au chien de rentrer dans sa concentration, de faire une bulle avec vous et d’être attentif à vos ordres.

 

C’est quoi un chien concentré ?

Un chien uniquement à votre écoute

Un chien qui ne s’occupe pas des autres chiens

Un chien calme, assis, et serein sur la ligne de départ

Un chien qui ne mord pas d’énervement

Un chien qui n’aboie pas

Un chien qui ne craint pas son environnement

Un chien qui coopère avec vous, sans aucune force de coercition

Un chien à votre écoute pendant tout le parcours

Un chien qui ne “loupe” pas une direction

 

Vous l’aurez compris, l’échauffement est une étape importante de votre rituel, presque la plus importante. Il est nécessaire de la mener à bien pour avoir un chien calme, serein et prêt avant le départ.

 

Voici le témoignage d’Anne FULLERINGER, multiple championne de France avec sa chienne Nerka. :

On s'attache à suivre toujours le même rituel avant les départs de course et maintenant elle est réglée comme une horloge! Elle sait exactement ce qui va se passer et comment. Elle n'appréhende plus rien, elle se contente de jouer son rôle, faire ses besoins au bon moment, marcher et sauter un peu quand il le faut, se mettre au calme sur la zone de départ en attendant son tour.

 

 

 

2. Harnais = Travail

 

 

Quand le chien n’est pas en traction, il ne doit pas porter de harnais.

 

Je vais prendre comme image un ouvrier avec son bleu de travail. Cet ouvrier n’enfile son outil de travail qu’au moment même où il commence à travailler, n’est-ce pas ? Et il l’enlève dès que son travail est terminé, non ?! C’est la même chose pour votre chien ! Il a beau aimer travailler, il ne faut pas en abuser !

Mettre le harnais au chien, c’est ce qui déclenche le conditionnement au travail. Il est à l’affût de ce que vous allez lui demander. N’avez vous jamais remarqué que lorsque nos chiens portent le harnais, leur comportement change? Certains sont surexcités, d’autres se mettent à aboyer, d’autres deviennent agressifs… C’est parce qu’ils sont en tension, ils sont dits “instables”. Or, nous recherchons l’apaisement et la concentration.

 

Pourquoi mettre le harnais au dernier moment ?
  1. Ça lui permet de se mobiliser immédiatement, de se concentrer car il sait que la course va arriver vite.
  2. Ça empêche les chiens nerveux de s’exciter longtemps à l’avance en anticipant trop la course.
  3. Ça évite aux chiens manquants de motivation de se démotiver à force d’attendre avec le harnais sur le dos sans que rien ne se passe.

 

Pourquoi retirer le harnais dès qu’on a passé la ligne d’arrivée ?

C’est sa récompense ! D’abord, c’est plus confortable pour lui de reprendre son souffle librement que dans un harnais poisseux. Et puis, c’est son signal pour comprendre “Tu as bien couru, tu peux te détendre, tu es libre, bravo !”

On voit trop souvent des chiens en dehors de l’échauffement ou après une course se languir avec leur harnais sur le dos sans savoir quoi attendre …

 

Pourquoi ritualiser cette étape ?
  1. Pour que votre chien soit attentif et concentré au moment où vous allez commencer à courir.
  2. Pour lui donner un objectif précis actionnable à court terme.
  3. Pour ne pas le démotiver ni le stresser à l’avance.

 

Comment procéder concrètement ?
  1. Echauffez votre chien sans harnais (voir photo précédente). Il n’est pas encore au travail donc pas de harnais.
  2. Mettez-lui le harnais et commencez à courir dans les 5 minutes. Son travail commence bientôt, il a donc besoin de son outil de travail maintenant.
  3. Enlevez-lui le harnais dès que la course se termine (avant d’arriver à la voiture en tous cas!). C’est le geste le plus important de ce rituel.
  4. Effectuez un retour au calme en laisse ou en liberté et laissez-le se reposer et profiter de sa liberté sans harnachement sur le dos.

 

Le harnais n’est pas un vêtement, c’est un outil de travail !

 

 

 

3. Repas = Récompense

 

Dans la nature, les carnivores chassent pendant des heures pour trouver leur nourriture. Le repas s’effectue donc après l’exercice. Ou comme le dit l’adage “Après l’effort, le réconfort.”

Dans l’esprit de votre chien, c’est la même chose. Sa gamelle est synonyme de récompense, et c’est encore plus vrai en canicross où le chien vous donne beaucoup. La nourriture c’est comme sa fiche de paie, le cadeau en remerciement du travail accompli (on pourrait aussi transposer cette règle à toute autre activité que l’on fait avec lui en dehors de la maison).

 

Pourquoi ne pas nourrir le chien avant l’effort ?

Pour une question de santé. Je vous dit ici pourquoi ne pas nourrir votre chien avant l’effort.

 

Quand le nourrir alors ?

Entre 1h et 2h après avoir terminé le travail. Ça laisse le temps à son organisme se détendre et à ses fonctions vitales de revenir à la normale. C’est comme vous : vous mangeriez une blanquette juste après une course de 10km ?  Hum… moi non plus !

Entre temps, veillez à ce qu’il boive régulièrement et à petites gorgées.

 

Une fois le travail accompli, et bien nourri il sera le plus heureux du monde et fera une bonne grosse sieste. 🙂

 

 

En résumé, les 3 rituels pour avoir un chien au top sont :

 

  1. Échauffement = Concentration
  2. Harnais = Travail
  3. Nourriture = Récompense

 

S’attacher à suivre ce rituel quotidien ou à chaque sortie est très important, tant pour vous que pour votre chien.

  • Avantages pour vous 
    • Vous créez des habitudes et vous vous facilitez la gestion de votre chien.
    • Ces habitudes vous donnent confiance en vous et vous postent en tant que son protecteur.
    • Cette confiance se répercute sur votre chien
    • Votre pression et votre stress diminuent pour former une bulle avec votre chien. Vous avez l’esprit libre.

 

  • Bénéfices pour votre chien
    • Il est serein et en confiance.
    • Il connait la musique : il sait ce qu’il va se passer.
    • Il est réglé comme une horloge. La routine pour un chien c’est sa stabilité, il ne stress donc pas !
    • Il reste concentré sur ce qui va se passer. Il met ses facultés au service de la course.

 

Ces 3 étapes sont pour moi des règles pratiques testées et approuvées pour aborder le canicross sereinement et de manière cohérente pour le chien. Il existe, bien sur, d’autres règles d’usage, d’autres rituels, que chacun est libre d’utiliser à sa guise pour le bien être des chiens.

 

J’espère que cet article vous plaira et vous aidera. N’hésitez pas à le commenter et à le partager ! 🙂

 

David

David
6 Comments
  • Véronique&Lichee

    Merci David pour tous ces conseils !

    Je me demandais pour la nourriture, donnes tu plus à tes chiens ? Lychee court 3 à 4 fois par semaine, elle est très mince, je respecte ses rations mais je me demande si c’est suffisant ? Comment gères tu ?

    Nous avons participé à La Warmiz Run, gros stress avant le départ au milieu de tous ces gros chiens par contre course extra, nous avons terminé 2 emes de la première vague ;-))) Essai réussi !!

    Véronique&Lichee

    27 mars 2017 Répondre
      • Véronique&Lichee

        Bonjour David, merci pour toutes ces informations.
        Je ne nourris pas ma chienne de cette façon, elle est aux croquettes Orijen mais je vais voir avec le véto pour peut être suppléer si besoin.
        Oui nous allons recommencer le canicross mais peu de compétitions en région parisienne, fin février et en mars, il y en a deux mais c’est loin !

        Bien à toi.

        31 mars 2017 Répondre
  • Super symap cet article, merci David, pour tes conseils 🙂

    10 mai 2017 Répondre

Leave a Comment